Le modèle 33-33-33 : Comment ne pas devenir dépendant d'Amazon ? | Growthselling
Autres

Le modèle 33-33-33 : Comment ne pas devenir dépendant d’Amazon ?

Aujourd’hui dans cet article on va parler un petit peu de business hors Amazon car on est d’accord, juste pour rappel, Amazon est un très bon levier pour développer rapidement un business de vente de produits mais ne s’appuyer que sur ce levier peut s’avérer dangereux notamment si à un moment donné, Amazon cesse de vous faire confiance et ferme votre compte.

Pourquoi c’est dangereux de vendre uniquement sur Amazon ?

Il faut savoir que quand on vend sur Amazon on est à la merci de ce géant du e-commerce, ce qui veut dire que si l’on ne respecte pas certains critères de vente Amazon peut nous suspendre temporairement ou indéfiniment le compte. Imaginez vous avez un business qui vous rapporte environ 100.000 euros par mois et du jour au lendemain, parce que vous n’avez pas respecté les critères d’Amazon, ils suspendent temporairement (2 ou 3 mois) votre compte. Vous perdez donc 400.000 euros en 4 mois sachant que de votre côté vous avez toujours des salariés, des charges, votre salaire… à payer. Je vous parle de ce cas de figure car je peux vous dire que cette situation peut arriver et que ça peut être dramatique.

Juste pour rappel, voici différents critères qu’Amazon prend en compte pour évaluer la bonne santé de votre compte :

  • Le taux de retour qui dépasse un certain pourcentage
  • Le taux de livraison en retard (également en pourcentage)
  • Les non réponses aux messages de vos acheteurs
  • Des avis vendeur médiocres
  • Des expéditions qui ne respectent pas la charte d’Amazon (indication numéro téléphone, flyers dans les cartons etc.)

Comment éviter ce phénomène ?

On ne peut pas éviter la fermeture du compte chez Amazon, à part si l’on respecte les conditions, mais il se peut qu’un jour ou l’autre, sans raison, Amazon ferme le compte. Par contre, ce que l’on peut faire c’est éviter de se priver de chiffre d’affaires. Comment ? En respectant le modèle 33-33-33. C’est un concept que j’ai mis en place sur mes business qui m’évite d’être dépendant d’une unique source de revenus.

modele-33-33-33

A quoi cela correspond ?

Je considère que quand on lance des business sur internet, il y a plein de possibilités qui permettent de vendre des produits. Amazon est un levier qui permet de développer rapidement un business, tout comme les autres places de marché, même si Amazon reste le leader. Au début de mon activité je vais utiliser uniquement Amazon et petit à petit avec l’argent que j’ai gagné je vais investir dans un autre levier de vente qui n’est autre que le référencement naturel. Vous avez donc compris il vous faut un site internet, mais maintenant avec les différentes solutions qui existent c’est facile de créer un site de vente rapidement. Ce levier est intéressant mais nous sommes dépendants de Google, encore une fois, et les résultats peuvent mettre longtemps à arriver en fonction du marché que l’on cible (concurrence sur Google).

Actuellement si vous avez suivi ma logique, on est plus sur du 50-50 en termes de chiffres d’affaire : 50% de votre chiffre d’affaires est fait via Amazon et 50% via le référencement naturel. Avant d’arriver à un tel pourcentage, des années peuvent s’écouler. En plus de ça, ce modèle n’est pas encore stable car si Amazon vous ferme votre compte ou si Google vous « blacklist » de son moteur de recherche, vous perdez 50% de votre CA, ce qui peut également être dramatique.

Partons donc d’un troisième levier qui est le display. Cela regroupe différents supports publicitaires que l’on peut utiliser pour gagner en visibilité. Ces supports pourraient être Facebook, Google Adwords, l’affiliation…

Si vous suivez toujours ce que je dis, nous arrivons donc au modèle suivant : 33-33-33 où le CA se fait à 33% sur Amazon et les autres places de marché, 33% via le référencement naturel et 33% via le display. Imaginez que vous perdez un des 3 leviers pour X raisons, vous avez toujours 66% de vos revenus assurés par mois, et ces 66% peuvent logiquement couvrir vos différentes charges.

Bien entendu ce modèle là ne se monte pas en un an mais l’objectif est d’y arriver d’ici 5 ans.

Je souhaite, via cet article, vous alerter sur les dangers que peut engendrer la dépendance de votre business via une seule source car même si Amazon permet de développer rapidement un chiffre d’affaires, il faut penser à l’avenir et l’avenir n’est pas 100% Amazon.

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser des commentaires !

À propos de l’auteur

Jérémy DE CAMPOS

Je suis une personne passionnée du web et de l'entrepreneuriat. J'ai actuellement 3 sociétés dans le domaine du web (une agence web, une société e-commerce et une société d'incubateur 2.0 (en cours de développement). Depuis peu, j'ai découvert la puissance d'Amazon FBA. Je peux d'or et déjà vous dire qu'il y a de très grosses opportunités de business à faire avec Amazon. Mais, en France, il y a très peu d'articles, d'informations sur ce sujet. C'est pour cela que j'ai décidé de créer un blog, un forum pour vous aider à gagner de l'argent sur le web :)

1 Comment

  • Une raison supplémentaire de suivre vos conseils sont les problèmes de copyright.

    Amazon devient de plus en plus stricte quant à la vente d’article avec une marque. Les comptes se font suspendre très facilement au moindre doute (garder vos justificatifs d’achat et obtenez des autorisations de vente).

    Comme vous l’indiquez dans l’article, il est préférable de rapidement diversifier ses canaux de vente et ne pas faire du 100% Amazon.

Laissez un commentaire