facebook_pixel
E-commerce

Et si je vous disais que le e-commerce est mort, vous me croyez ?

Quel titre accrocheur hahaha… mais malheureusement c’est vrai ! Le e-commerce qu’on a connu il y a 5 à 10 en arrière n’existe plus.

Donc il ne faut plus faire de e-commerce ?

Non, on peut continuer à faire du e-commerce, mais différemment. Quand je dis que le e-commerce est mort je parle uniquement des gros sites spécialisés. Les sites avec un catalogue très riche en références avec des produits très vendus sur internet sont des sites qui devienent de moins en moins rentables pour les nouveaux arrivant.

Et Pourquoi ?

Il faut savoir que plus les années passent, plus le coût pour acquérir de trafic est élevé. Il y a de plus en plus de sites e-commerces. Donc de plus en plus de concurrents. S’il y a plus de concurrences, il devient de plus en plus difficile d’être visible. Et comme notre objectif est d’avoir des visiteurs, il va falloir investir plus d’argent pour réussir à le réaliser.

Avoir un site sans travailler sur la visibilité c’est comme avoir une pancarte au milieu du désert… Ca ne sert à rien !

Si vous avez saisi mon raisonnement, de nos jours, seulement les sociétés qui ont suffisamment de cash qui peuvent se lancer dans le e-commerce avec un nombre de références importants.

Il faut savoir que le coût d’acquisition est tellement élevé que certains (beaucoup) e-commerçants ne sont pas rentables sur la première commande du client – Voir même sur la deuxième commande – Ça veut dire 2 choses :

  • Il faut suffisamment de fond de roulement pour absorber ces coûts.
  • Il faut mettre en place une réelle stratégie de fidélisation afin de pousser le client à racheter chez vous.

En plus de ça, avec les places de marché et les innovations qu’ils proposent (je parle, bien entendu, principalement d’Amazon :D), il est difficile de lutter contre de telle machine.

Mais Alors, qu’est-ce qu’il faut faire pour se lancer dans le e-commerce  en France ?

La réponse est assez simple : Faire des sites de niches avec peu de références. J’ai lu un article récemment qui disait que les consommateurs, par rapport à quelques années en arrière, non plus peur d’acheter sur des sites ayant très peu de références.

Au lieu de nager dans un océan rouge où la concurrence est rude, pourquoi ne pas nager dans un océan bleu ?

Au lieu d’être dans un marché global avec beaucoup de concurrents proposants les mêmes offres, les mêmes produits… pourquoi ne pas cibler un micro marché dans ce marché ?

En faisant ça, il va se passer plusieurs choses :

  • Vous allez réduire vos frais d’acquisition. Comme vous avez très peu de références, vous allez concentrer votre budget.
  • Vous allez être considéré comme un expert de votre domaine. (C’est l’effet de l’artisan : comme vous vous concentrez sur un seul métier, on considéra que vous être meilleur que d’autres entreprises qui proposent de multiples services/produits)
  • Vous allez pouvoir mieux gérer votre communication
  • Vous allez pouvoir vous positionner plus facilement sur de la long traine (des expressions avec plusieurs mots clés)
  • Vous allez réduire vos fais de conversions

Et Amazon dans tout ça ?

Je vous explique un peu ma stratégie lié à Amazon

  • Je lance plusieurs produits à la fois sur Amazon
  • Quand je vois qu’un produit mord sur Amazon (fait beaucoup de ventes), je commande une quantité importante afin de pouvoir avoir mon propre packaging
  • Je dépose en parallèle ma marque à l’INPI et chez Amazon
  • Je crée un site e-commerce qui vendra ce produit (marché de niche car j’ai qu’un seul produit)
  • Quand j’ai plusieurs produits de la même catégorie, je crée un autre site e-commerce qui va regrouper tous les produits du même micro marché

Il ne faut jamais être dépendant d’une source de revenu… Si vous souhaitez en savoir plus sur ma réflexion, je vous invite à lire l’article du modèle 33-33-33.

A propos de l'auteur

Jérémy DE CAMPOS

Je suis une personne passionnée du web et de l'entrepreneuriat. J'ai actuellement 3 sociétés dans le domaine du web (une agence web, une société e-commerce et une société d'incubateur 2.0 (en cours de développement). Depuis peu, j'ai découvert la puissance d'Amazon FBA. Je peux d'or et déjà vous dire qu'il y a de très grosses opportunités de business à faire avec Amazon. Mais, en France, il y a très peu d'articles, d'informations sur ce sujet. C'est pour cela que j'ai décidé de créer un blog, un forum pour vous aider à gagner de l'argent sur le web :)

3 Commentaires

  • Salut,

    C’est très intéressant ce que tu as détaillé dans cet article, c’est vrai qu’il faut être vigilant, anticiper les choses, on est pas à l’abri d’une suspension de notre compte sur Amazon, l’article du modèle 33-33-33 est exactement l’exemple concret sur le quel il faut se baser pour multiplier les sources de revenu.

    Aujourd’hui j’arrive à faire un bon chiffre d’affaire sur Amazon, et je pense investir un pourcentage sur Shopify et la publicité Facebook, le Dropshipping fonctionne autant bien que la vente sur Amazon, qu’est ce que tu en penses?

    Merci pour ton partage 😀

  • Amazon demande désormais un enregistrement de la marque au niveau européen soit 850 euros pour une classe, attention leurs règles ont changé depuis peu!

Laissez un commentaire