facebook_pixel
Amazon FBA

Comprendre les Incoterms pour vendre en FBA

Aujourd’hui, les échanges sont de plus en plus globalisés. Pour la vente en FBA, vous avez souvent affaires à des fournisseurs en dehors de la France. En tant qu’entrepreneur, il est important de savoir communiquer avec les bons termes pour se faire comprendre par les entreprises étrangères avec lesquelles vous travailler. Pour cela, je vais vous parler des Incoterms.

Qu’est-ce que c’est ?

Les Incoterms sont un langage international qui permet de se faire comprendre partout et par tous les fournisseurs étrangers. Il regroupe des termes qui précisent les conditions de transport et d’assurance de votre produit lorsqu’il voyage. Chaque incoterm est une abréviation. Dans cet article, je ne vais pas vous faire une liste complète. Vous pouvez trouver les informations qu’il vous faut facilement. Je vais essayer de vous donner mon avis pour le cas particulier de la vente en FBA.

Le schéma

edd

Ici, comme vous le voyez il y a 4 familles d’Incoterms sachant que dans la réalité vous n’en utiliserez probablement que 2 (C et D). Les différentes étapes de transport sont détaillées : la fin de la flèche bleu détermine la fin de la responsabilité du vendeur et le début de la responsabilité de l’acheteur. Bien entendu, ce que nous cherchons nous c’est que la flèche bleu soit le plus proche de la fin de la livraison possible.

Le transport

Pour être clair, je vais partir du principe que vous êtes acheteur et que vous voulez vous occupez le moins possible de l’assurance et des frais de transport. Le plus important, c’est de savoir qui organise et paye le transport. Comme expliqué dans l’article Transport Maritime, prendre le mauvais Incoterm vous force à payer la fin de la livraison. La livraison était prise en charge par les fournisseurs que jusqu’au port d’arrivée, donc ici Marseille. J’ai du m’organiser pour payer l’amarrage et la livraison jusqu’à chez moi (Lyon), à savoir que l’amarrage était le plus cher. La livraison jusqu’au quai (une étape en plus) m’aurait déjà épargné une sacrée dépense ! Bref, le mieux, c’est un Incoterm dans la famille C ou D.

CN-Freight-Forwarding-fr

L’assurance

Ensuite, il y a la question de l’assurance pour savoir en cas de problème avec la marchandise qui est responsable et doit payer les frais de remplacement. Je dirais que 95% des cas, il n’y a aucun problème lors de la livraison. Vous recevez les produits en bon état. Or le peu de fois où il y a effectivement un problème, on ne s’y attend pas et si vous n’avez pas fait attention à votre Incoterms, ça peut faire trèèèès mal ! Votre marchandise est saccagé et l’assurance est à votre charge ? Vous vous retrouvez à payer le fournisseur sans aucune marchandise… Il faut donc choisir la famille d’Incoterms D pour qu’il soit responsable. Je pense que pour des grosses quantités ou des produits plus délicats, il est important que vous choissisiez un Incoterm de la famille D. Je pense que faire au cas par cas est le mieux, à vous de jauger le risque 🙂

Les meilleurs incoterms

Je vais essayer de vous faire une sélection des incoterms qui sont les moins contraignants pour les acheteurs. Sur le schéma, vous allez vouloir que les dépenses et les risques soient à la charge du vendeur jusqu’à la fin (ou presque).

Je vous conseille deux choses :

  • DAP : les marchandises sont mises à disposition de l’acheteur au lieu précisé dans le contrat. Vous payez ensuite EN PLUS de votre facture du fournisseur les douanes et le déchargement.
  • DDP : les marchandises sont livrées jusqu’à chez vous, les douanes sont comprises dans ce que vous payez au fournisseur. Vous payez si besoin est le déchargement.

 

Attention : tous les incoterms de famille E et F sont à éviter absolument. Ce sont les plus compliqués pour vous. Jusqu’à et en comptant CIF, je ne vous les conseille pas.

 

Voilà pour les Incoterms. Bien évidemment, vous pouvez trouver facilement chaque Incoterm avec leurs spécificités sur Google. J’ai préféré vous faire une sélection.

A propos de l'auteur

Jérémy DE CAMPOS

Je suis une personne passionnée du web et de l'entrepreneuriat. J'ai actuellement 3 sociétés dans le domaine du web (une agence web, une société e-commerce et une société d'incubateur 2.0 (en cours de développement). Depuis peu, j'ai découvert la puissance d'Amazon FBA. Je peux d'or et déjà vous dire qu'il y a de très grosses opportunités de business à faire avec Amazon. Mais, en France, il y a très peu d'articles, d'informations sur ce sujet. C'est pour cela que j'ai décidé de créer un blog, un forum pour vous aider à gagner de l'argent sur le web :)

4 Commentaires

  • Merci pour les explications. Je pense qu’il faut se sécuriser au maximum mais à mon avis parfois on a pas le choix, il n’y a peut-être pas tout le temps du DAP ou DDP dispo en fonction des niches visées

    • Oui c’est sur ! Dans ces cas là, il faut bien prendre en compte TOUS les frais dans la marge de ton produit … Sachant que ça peut vite devenir très compliqué :S

    • Bonjour Loic,

      En effet, tu te mets d’accord avec le fournisseur si c’est lui qui s’occupe du transport. Il ne faut surtout pas négliger cette étape.

Laissez un commentaire